Potomitan

Site de promotion des cultures et des langues créoles
Annou voyé kreyòl douvan douvan

Voukoum

voukoum

Programme 2016 | Voukoum en concert | Mwa Mé – Mémwa 2015 | Programme 2015 | Voukoum bokantaj Haïti | Programme 2014 | Po A KA Brit 2013|Programme 2013 |Babidou an mouvman: Gran Léwòz | Programme 2012 | Programme 2011| Programme 2010 | Programme 2009 | Programme 2008 | Programme 2006-2007 | 20 Lanné Mas | CD pour les 25 années de Voukoum | Discographie

Voukoum
VOUKOUM, Ancienne Annexe Ecole Elie Chauffrein - Bas du Bourg (BADIBOU) - BP 405 - 97107 BASSE TERRE Cedex (Guadeloupe) FWI - Tél. 0690991827 - Fax 0590819027 - Email - Site web - Programme 2006-2007.

VOUKOUM: «CHAHUT, CHARIVARI, TUMULTE, TAPAGE, BRUIT» (In Dictionnaire CREOLE-FRANCAIS de Hector POULET - Sylviane TELCHID - Daniel MONTBRAND)

VOUKOUM, en tant que Mouvement, est un désordre dans l’ordre culturel établi par les instances politiques, administratives et culturelles. C’est un désordre organisé, pas une anarchie, pour la mise en place d’un NOUVEL ORDRE CULTUREL prenant sa source dans nos racines fondales natales ancestrales (Traditions, Coutumes, Moeurs et Habitudes, etc...).

C’est aussi la reconnaissance de la vraie valeur de la CULTURE DES GENS DE LA RUE, des VYE NEG  (mauvais nègres) et en fait la valorisation des aspects populaires du PATRIMOINE CULTUREL GWADLOUPEYEN.

2014 Basse Terre. Vidéo Fred Gircour.

MAS A ROUKOU MAS A ROUKOU

MAS A ROUKOU

(Masques à roucou)

«GRAN VOUKOUM KILTIREL AN VIL BASTE» C’est par ces mots que la population Basse-Terrienne, conviée à une réunion le 20 Mars 1988 au Bas du Bourg (BADIBOU), entendait pour la première fois parler de VOUKOUM: «un Mouvement qui permettrait aux hommes et aux femmes de cette région d’être des acteurs participant au développement de leur propre culture».

Depuis VOUKOUM n’a cessé de travailler pour la sauvegarde du patrimoine culturel guadeloupéen. C’est sa ligne directrice (LAREL VOUKOUM LA):

  • CARNAVAL: Recherche sur les MASQUES TRADITIONNELS et retour à la MUSIQUE ANCESTRALE, «MIZIK A MAS GRO SIWO»; 
     
  • MUSIQUE: Création de nouveaux instruments de musique d’après le modèle traditionnel «KA» plus confortables pour la marche; Adaptation des 7 RYTHMES de base du GWO KA sur ces instruments plus petits et joués avec des baguettes;
     
  • CULTURE: revalorisation des événements et manifestations traditionnelles.
     
    MAS A ROUKOU MAS A ROUKOU

    MAS A KONGO

    (Masques à Congo)

    Hommage à Guy POMMIER

    Déportasyon

    MAS GRAN SAVANN’ MAS GRAN SAVANN’

Les domaines d’intervention de Voukoum:

  • SWARE LEWOZ OU LEWOZ;
  • VEYE KILTIREL ( VEILLE CULTURELLE);
  • KONVWA CHALTOUNE (RETRAITE AUX FLAMBEAUX);
  • DEBOULE (DEFILE);
  • EXPOSITION DE MASQUES TRADITIONNELS DE GUADELOUPE;
  • CONCERTS;
  • ATELIERS DE PERCUSSION;
  • ATELIERS DE CONFECTION DE MASQUES.

«VOUKOUM – Mouvman Kiltirèl Gwadloup» est né de la volonté d’un groupe de jeunes de la Région de BASSE TERRE en quête de leur Patrimoine Culturel profond et ancestrale: «FONDAL NATAL

«On Larèl On Lèspri» une ligne directrice et une façon de concevoir la culture en lyannaj avec notre mode de vie, nos us et coutumes résument toute la philosophie de notre mouvman.

A travers le Carnaval, Voukoum a revalorisé les Masques Traditionnels de Guadeloupe et est revenu à la musique ancestrale du carnaval: «Mizik a Mas Grosiwo»

Musique qui participe à l’expérience de la transe collective.

Nos parents esclaves africains arrivèrent en Guadeloupe avec leur bagage culturel et religieux. Interdiction leur était faite de pratiquer leurs sciences mystiques puisqu’ils étaient baptisés dans la religion catholique.

Cependant, durant la période du Carnaval les esclaves avaient le droit de se transformer, de se déguiser comme ils voulaient puisque c’est cela le carnaval. Pour contourner l’interdiction de pratiquer leur rite religieux les esclaves vont s’identifier à leur divinité pour certains et pour d’autres fabriquer avec les éléments trouvés localement les Masques de leur tribu d’origine. Si bien que dans les rues nous retrouvons des Dieux et Divinités africaines qui déambulent durant le carnaval, mais en fait il s’agissait de certaines résurgences religieuses africaines. Les esclaves faisaient semblant de participer au carnaval pour pratiquer leur cérémonie initiatique et d’exorcisme.

MAS BAMOU MAS BAMOU

MAS  BAMOU

Aujourd’hui, nous avons gardé tout le côté théâtrale du Masque, le sacré s’est égaré au fil du temps. Mais demeure toujours la transe puisque dans sa conception le Masque demeure très proche de son origine africaine. Les vibrations demeurent toujours intactes et le Masque n’est pas un déguisement même si nous pratiquons le carnaval.

Dans notre tradition le Masque englobe l’ensemble du costume qui recouvre l’individu de la tête aux pieds, tout comme les masques de cérémonie en Afrique. En principe la personne qui devient Masque part dans les bois se transformer et apparaît sans personne ne sache qui se trouve sous le masque.

Dans notre conception: une personne rentre dans un Masque, se fait posséder par l’esprit du Masque et elle devient Masque. Elle a perdu sa personnalité. Elle s’est transformée, «Mofwazé an Mas.» 

Le «MAS» ne sort jamais sans la présence de l’encens qui brûle pour chasser les mauvais esprits, encore un héritage mystique de l’Afrique.

Voukoum

Discographie

1 CD produit par VOUKOUM en 1996 et distribué par MELODIE intitulé:

«ON LAREL ON LESPRI»

épuisé

ON LAREL ON LESPRI

9 titres sur des rythmes:

  • GRO SIWO (musique de carnaval de région Basse-Terre)
  • KALADJA
  • MAYOLE
  • TOUMBLAK
  • MENNDE
  • LEWOZ
     

Voukoum

1 CD produit en 1999 par le STUDIO JOAB (route de PERINEL – DUGAZON 97139 ABYMES GUADELOUPE F.W.I . Tél. / Fax: 0590 903889) sur lequel VOUKOUM accompagne une grande Dame de 77 ans, «AKSIDAN» MME MOLA SYLVANIE. Ce CD s’intitule:

AKSIDAN épi VOUKOUM

«LOKANS’ E REPRIZ»

LOKANS’ E REPRIZ

«AKSIDAN» est une spécialiste du style musical appelé Bèlè de la région de Basse-Terre qui demande beaucoup de virtuosité dans l’improvisation des paroles. Car le Bèlè est un instantané de la vie de tous les jours, des faits divers, des relations de voisinage, etc.

9 Titres sur des rythmes:

  • GRO SIWO
  • TOUMBLAK
  • GRAJ

Voukoum

1 CD enregistré en live avec 50 musiciens, en pleine rue, au cœur du quartier populaire du Bas-du-Bourg comportant 2 titres:

An Lari-la (dans la rue)

Trans-la (la transe)

2728

Voukoum

Atelier «Ti Tanbou- Frap é Rézonans» et Fabrication Mas

Les ateliers résidences de VOUKOUM, «Tanbou - Frap é Rézonans» et fabrication de «Mas», ont pour lieu d’ancrage les quartiers dits défavorisés, en priorité des grandes villes, où les inégalités sociales sont évidentes et se côtoient diverses communautés de vie et culturelles.

Le «Mouvman» propose aux jeunes et à leurs familles un ensemble de rencontres et de confrontations autour des ateliers de confection et de formation musicales "tanbou" qui s'appuient sur une méthode de diffusion orale du rythme "grosiwo" où le jeune devient un percussionniste sans instrument. Ce type de rassemblement autour du son favorise les échanges intercommunautaires.

L’action de Voukoum sur le terrain a pour but principal de créer des liens entre les différents quartiers et communautés.

Depuis 1996, nous travaillons avec l’Association des «Gamins de l’Art Rue» sur des opérations d’intégration sociale des jeunes résidant dans des quartiers dits difficiles par le biais de l’artistique : confection d’instruments de percussion «tanbou Frap é Rézonans» et de «Mas» (masques) à partir de matériaux de récupération; initiation musicale; animation à partir de nos jeux traditionnels (zizipan, chanda, etc..) ; échanges et rencontres autour de «repas de quartiers» et les «arbres à palabres» (discussions autour de problèmes sociaux locaux, nationaux et internationaux).

Nous appartenons depuis à un grand réseau international qui travaille avec des jeunes et organisations en milieu rural et urbain tant sur le territoire français qu’à l’étranger (Brésil, Sénégal, Afrique).

Nous menons avec les «Gamins de l’Art Rue» ces opérations vers les quartiers avec un double objectif:

  1. Artistique: renforcer et confronter les pratiques émergentes spontanées;
  2. Social: sensibiliser l’opinion publique aux questions du développement par l’éducation.

Nos besoins :

  • une salle aérée ou plein air selon température;
  • des jeunes et/ou adultes voulant apprendre;
  • des matériaux (tuyau PVC, corde, ficelle, baguette, peinture, etc..);
  • peau de cabri (une variété de chèvres).
Plan de scene

Présentation de l'instrument à fabriquer

A partir d’un bout de PVC de 35 cm avec un diamètre de 200 mm environ nous allons apprendre à confectionner un tambour à la sonorité aiguë.

Présentation du rythme à jouer

Le «Grosiwo» est un rythme de carnaval de la région de Basse-Terre qui se joue en principe sur les tambours ka. Voukoum a adapté le son pour des tambours d’aisselle plus facile à manipuler lors des déboulés de carnaval. «Grosiwo»: Rythme que nous avons hérité de nos ancêtres africains. Rythme mystique qui crée un sentiment de transe.

Dékatman-Mas: Cérémonie Mystique et Poétique autour des Mas

MAS A LANMO MAS A KON
MAS A LANMO
(Masques à la mort)
MAS A KON
(Masques à cornes)
MAS A ZONBI MAS A FWET
MAS A ZONBI
(Masques à zombie)

MAS A FWET
(Masques à fouet)

MAS A GLAS MAS A MAN IBE
MAS A GLAS
(Masques à miroirs)
MAS A MAN  IBE
(Masque de Dame Hubert)
MAS A PAY TI MAS BWABWA
MAS A PAY
(Masques de paille)
TI MAS BWABWA
(Masques et marionnettes)
MAS BABABWA MAS A TE E FEYAJ’
MAS  BABABWA
(Masque de Barbe à Bois)
MAS A TE E
FEYAJ’ GWADLOUP
MAS A POULBWA MAS A POULBWA
MAS A POULBWA
(Masque de poux de bois)

C’est quoi un «Mas traditionnel»: le masque traditionnel de Guadeloupe englobe l’ensemble du costume, avec tous ces attirails, qui recouvre l’individu de la tête aux pieds. C’est une conception et héritage qui nous vient des masques cérémoniels africains.

En effet, pour contourner les interdictions liées à leurs pratiques religieuses, les esclaves vont se vêtir des attributs de leurs Divinités. Ils deviennent leurs propres Dieux qui déambulent dans les rues les jours du carnaval, tout en faisant croire aux maîtres qu’ils participaient au carnaval. En fait, ils pratiquaient leurs célébrations mystiques et animistes.

MAS A RANNYON

MAS A LOUS’

MAS A RANNYON
(Masques à haillons)
MAS A LOUS’
(Masques à ours)
Feuilles de bananes plus cornes de Bœufs

Aujourd’hui, même si le côté sacré s’est égaré au fil des temps, la Vibration Mystique qui entoure le « Mas » demeure toujours présente et c’est pourquoi nous pouvons clamer haut et fort que « un Mas n’est pas un déguisement!».

Un «mas» devient réel que lorsqu’il est habité par un humain. Mais l’individu qui rentre dans le « Mas » perd son identité, se fait posséder par l’Esprit du Mas, il est « mofwazé » il se transforme en masque.

Un «Mas» n’est donc pas un déguisement carnavalesque, c’est une ENTITE, une PUISSANCE, une FORCE.

Le Dékatman Mas est un moyen de faire partager et communier la Vibration, la Transe des Mas. C’est une cérémonie dédiée à nos Ancêtres en remerciement de cet héritage qu’ils nous ont légué.

Cérémonie, mise en place par Voukoum, pour démontrer que le Mas n’est pas principalement lié au carnaval, mais demeure un élément fondamental de notre Culture, un «Potomitan  Fondal Natal».

«A la recherche du sens sacré des éléments culturels épars qui nous restent, nous créons notre propre approche mystique pour comprendre le passé, surprendre le présent, conquérir notre avenir et nous l’approprier à notre façon».

Nos besoins :

  • espace en plein air de préférence en terre ou autre;
  • une sono et lumière selon l’heure de la cérémonie;
  • des loges comprenant douches, miroir;
  • des chaises et tables.

Déboulé : Expression de l'Art de la Rue

Le Déboulé est l’expression visuelle, festive mais aussi de la transe des Mas accompagnés du Big Band de rue et des volutes d’encens.

Ce déboulé devient commémoratif lors des célébrations ou commémorations d’événements historiques (abolition de l’esclavage, journées historiques du mois de Mai) ou des fêtes de quartiers.

Voukoum

Programme 2006-2007

Programme 2008

20 Lanné Mas

Viré monté