Potomitan

Site de promotion des cultures et des langues créoles
Annou voyé kreyòl douvan douvan

Nicole Cage-Florentiny

Écrivaine martiniquaise

 

Nicole CAGE est née dans la commune du François, benjamine d’une fratrie de 10 enfants dans un milieu modeste. Au lycée de Bellevue en 1983 elle obtient un bac littéraire, option langues vivantes. 1985 DEUG d’Espagnol, formation de journalisme, animation radio, 1998 Licence d’Histoire. Nicle CAGE est Professeur en lycées professionnels, professeur de Lettres et d’Histoire et Espagnol. Elle est mère de famille. Ses autres activités sont: l’écriture, le théâtre, le yoga, l’animation d’ateliers d’écriture poétique et de thérapie par l’écriture, thérapies naturelles. Aujourd’hui, on la découvre sous la casquette de Conseillère en relation d’aide.

  • Janvier 2012: D’Îles je suis, suivi de Où irait mon cri, recueil de poèmes.
  • Avril 2012: O Ayti-m, nouvelle parue dans l’anthologie O Ayti, Ayti O,
  • Janvier 2010: Medley, nouvelle parue dans le recueil collectif, Drive, l’errance ensorcelée-
  • 2010: Anthologie bilingue (Français/espagnol).
  • Septembre 2010: Entre îles, nouvelle trilingüe (français, espagnol, portugais).
  • Janvier 2009: Vole avec elle, roman.
  • 2008: Participation à l’ouvrage collectif: La peinture en Martinique.
  • Mars 2007: Palabras de paz por tiempos de guerra, poèmes.
  • Avril 2007: Et tu dis que tu m’aimes, récit. Ce texte comme contribution à la lutte contre les violences faites aux femmes.
  • Septembre 2007: Une robe couleur soleil, conte jeunesse. Sélectionné en 2008 pour l’exposition internationale The White Ravens, à Munich.
  • Décembre 2007: Dèyè pawol sé lanmou, Par-delà les mots, l’amour recueil de poèmes.
  • Juillet 2006: Publication de «C’est vole que je vole» Prix Gros Sel 2006, Belgique.
  • Juin 2005: Son quatrième roman, «Aime comme musique ou comme mourir d’aimer» finaliste du Prix Gros Sel 2005. Il est réédité en mars 2006.
  • Mars 2003: représente la Martinique au Festival de poésie «La tente d’Ali Ben Geddhem» en Tunisie.
  • Avril 2003: la Martinique lui rend hommage à l’initiative des «Griots de la Martinique» lors de la Fête de la poésie An XVI. Un recueil de ses textes publiés et inédits est édité à cette occasion.
  • En Février 2002: «L’Espagnole», roman aux éditions “Monde noir”, groupe Hatier International.
  • Juin 2002, représente la Martinique à la Rencontre Continentale des Ecrivains en Langues Indigènes à Guadalajara, Mexico, où elle met en espace ses poèmes en créole et espagnol.
  • Juillet 2002, participe au Sixième Festival International de Poésie de Curtea de Arges en Roumanie, nominée pour le PRIX INTERNATIONAL DE POESIE DE ROUMANIE
  • Octobre 2002: Festival international «Ditet e Naimit» République de MACEDOINE y reçoit le PRIX OENEUMI de poésie.
  • Juin 2001, représente la Martinique au 11ème Festival International de poésie de Medellin en Colombie.
  • En 2000 son deuxième roman, «Confidentiel», roman-jeunesse.
  • En 1998 traduit et adapte la pièce du dramaturge cubain Ulises CALA, «El traje».
  • Son premier roman, «C’est vole que je vole», monte un spectacle autour de ce texte.
  • En 1996 lauréate du PRIX CASA DE LAS AMERICAS pour un recueil de poèmes-jeunesse «Arc-en-ciel, L’espoir».
  • En 1993 mention spéciale du Prix de Poésie Jeunesse du Ministère de la Jeunesse et des Sports et de la Maison de la Poésie à Paris pour son recueil de poèmes pour enfants «Lavalas».

Ses poèmes sont traduits en albanais, anglais, arabe, espagnol, macédonien et roumain et paraissent dans des revues littéraires en Albanie, Macédoine, Etats-Unis Liban, Roumanie, Amérique Latine.

Sur Potomitan

Adresse posthume à Edouard Glissant

D'îles je suis suivi de Où irait mon cri?

O Ayiti m (extraits)

Obstinement, être cette petite voix qui murmure a l’oreille de vos âmes…

 

D'îles je suis suivi de Où irait mon cri?
D'îles je suis
2012
Fanm kon Flanm
2017

Sur le web

Portrait de Nicole Cage-Florentiny sur le site Île-en-Île

boule

 Viré monté